19060E52-5E89-4EDD-9324-B59C02835F34Groupico-homeico-menu

Mot du président

  • ANEL
  • Point de vue
4 octobre 2018

Comme La Grande Hermine a mené Jacques Cartier et ses matelots vers le Nouveau Monde, l’ANEL est ce grand navire de l’édition qui guide plus d’une centaine d’éditeurs québécois et franco-canadiens vers ses lecteurs, nouveaux ou acquis. L’Association nationale des éditeurs de livres (fondée en 1992) offre des repères, soutient la croissance et assure le rayonnement de notre littérature d’un océan à l’autre et même aux quatre coins du globe. Elle réunit tout éditeur sérieux qui a à cœur la défense du droit d’auteur et de la liberté d’expression, et qui souhaite assurer à ses œuvres et ses auteurs un plus large rayonnement. Aujourd’hui, tout éditeur québécois ou franco-canadien digne de ce nom doit être membre de l’ANEL.

L’ANEL réunit autant des jeunes éditeurs (par exemple Fonfon ou Ta mère) que des éditeurs qui sont dans le paysage éditorial depuis longtemps (on n’a qu’à penser ici à Fides ou aux Éditions de l’Homme). C’est le carrefour où se réunissent la poésie, le guide pratique, le roman, le manuel scolaire, le recueil de nouvelles, le cahier d’activité pédagogique, l’essai, l’album jeunesse ou le théâtre. Tous les membres sont guidés autour d’un même objectif : stimuler la lecture et lutter contre l’analphabétisme avec les livres édités par des professionnels d’ici.

Photo: Andréanne Gauthier

Lire le mot complet