Édition accessible

Qu’est-ce que l’édition accessible ?

Les livres dit accessibles peuvent prendre plusieurs formes en fonction des besoins des lecteurs qui présentent une déficience perceptuelle, c’est-à-dire toute incapacité pour une personne d’utiliser des imprimés, y compris, mais de façon non limitative, la déficience visuelle, l’incapacité de tenir ou de manipuler des imprimés, les troubles d’apprentissage et les inaptitudes consécutives à des traumatismes crâniens. Un livre adapté peut être un livre en braille, un livre numérique (en fichier sur disque compact ou à télécharger), un texte électronique ou un document en vidéodescription.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 1,3 milliards de personnes dans le monde sont atteintes d’une forme de déficience visuelle. Parmi elles, 188,5 millions ont une déficience légère visuelle, 217 millions une déficience modérée ou sévère, tandis que 36 millions de personnes sont aveugles. Le handicap visuel concerne par conséquent une part importante de la population à l’échelle mondiale. Il empêche ainsi une part significative de personnes d’avoir accès à une des sources principales d’information et de communication : le livre et, plus généralement, l’imprimé. Or, selon l’Union mondiale des aveugles (UMA), « plus de 90 % de tous les supports publiés ne sont pas accessibles aux personnes aveugles et déficientes visuelles ».

 

Retour sur quelques dates marquantes

1996

Création du DAISY Consortium (Digital Accessible Information System) par un groupe de bibliothèques sonores offrant des services aux personnes déficientes visuelles. Aujourd’hui le DAISY Consortium représente l’un des membres internationaux les plus importants dans l’évolution du livre accessible dans le monde. Il s’agit d’un regroupement d’ONG et d’acteurs du monde du livre dont la mission est de développer des solutions pratiques, notamment technologiques, afin de faciliter l’accessibilité du livre. Parmi les réalisations notables du DAISY Consortium, on peut mentionner la création d’outils numériques de vérification d’accessibilité pour les éditeurs (« Ace by DAISY ») et un référentiel d’accessibilité (referentiel epub accessibility 1.0)

2008

L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), une division de l’ONU comprenant 192 États membres chargée des services, des politiques, de l’information et de la coopération en matière de propriété intellectuelle, lance en 2008 un processus de consultation internationale.

2013

Les négociations menées sous l’égide de l’OMPI ont donné lieu à l’écriture du Traité de Marrakech, adopté en juin 2013, dont le but est de résoudre la pénurie de supports publiés accessibles. Environ 60 États, dont le Canada, ratifient ce traité qui vise à introduire des exceptions importantes dans les législations nationales sur le droit d’auteur favorables aux aveugles et aux malvoyants.

2014

En 2014, lAccessible Book Consortium (ABC) est créé à l’initiative de l’OMPI. Les pays signataires du Traité de Marrakech, dont le Canada, ont été invités à se regrouper afin de mener des travaux communs en vue de l’application du contenu du traité. Après une phase pilote, l’ABC coordonne des projets et des activités en vue de la promotion du livre accessible à l’échelle mondiale. Son objectif est « d’accroître le nombre de livres dans des formats accessibles à l’échelle mondiale et de les mettre à la disposition des personnes aveugles, malvoyantes ou ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés. »  Voici ses trois grandes initiatives :

  • Le service mondial d’échange de livres, anciennement connu sous le nom de TIGAR, permet à des bibliothèques ou à des « entités autorisées » d’avoir accès à un catalogue de livres accessibles pour ses usagers. En échange, les participants à ce service mettent à disposition leurs propres catalogues ou ressources. Cette plateforme regroupe actuellement environ 540 000 titres dans divers formats accessibles.
  • La documentation sur l’accessibilité du livre propose des documents éducatifs ou de la formation en ligne afin d’encourager les éditeurs à rendre leurs livres plus accessibles. Également partenaire de l’organisme DAISY Consortium, il élabore et met à disposition un système de contrôle automatisé de l’accessibilité des fichiers EPUB. Enfin, il remet chaque année, lors du salon du livre de Londres, un prix international d’excellence visant à récompenser des organismes, institutions ou entreprises ayant fait preuve d’un leadership significatif dans la promotion de l’accessibilité du livre.
  • Le renforcement des capacités: L’ABC propose enfin son soutien aux ONG, associations etc. pour mettre en place des projets visant à renforcer les capacités des personnes aveugles ou malvoyantes.

 

Le livre accessible au Canada

Dans le budget de 2019, le gouvernement fédéral Canadien a annoncé un investissement de 22,8 millions de dollars sur cinq ans pour l’élaboration d’une initiative visant à assurer la pérennité de la production et de la distribution de livres accessibles numériques par des maisons d’édition indépendantes canadiennes, avec le soutien du Fonds du livre du Canada. L’objectif principal de cette initiative est d’encourager l’industrie canadienne du livre à intégrer les fonctions d’accessibilité aux livres numériques (incluant les livres audio), dès la production du fichier numérique afin que les personnes ayant des déficiences de lecture des imprimés puissent en faire usage de façon autonome, c’est-à-dire qu’ils puissent à la fois acheter et emprunter le livre.

L’initiative comprendra plusieurs phases axées sur l’évaluation de l’industrie, le renforcement des capacités / connaissances, la production et la conversion, ainsi que sur la promotion des canaux de distribution et de vente des livres numériques accessibles.

Dans ce contexte, l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) souhaite soutenir les éditeurs canadiens de langue française à développer leur capacité à produire de façon native et à distribuer des livres numériques accessibles. L’ANEL souhaite également soutenir la diffusion et la commercialisation des livres accessibles via les canaux de ventes habituels et les bibliothèques publiques et de développer, en collaboration avec l’Association of Canadian Publishers (ACP), une norme canadienne pour l’édition accessible.

 

En cours : projet d’expérimentation pour l’édition accessible

L’ANEL, the Association of Canadian Publishers (ACP), eBOUND et le National Network of Equitable Library Service (NNELS) mènent actuellement un projet d’expérimentation visant à mettre au point un guide des pratiques exemplaires pour la livraison d’un flux de production accessible.

Il s’agit de poursuivre le travail déjà amorcé par NNELS, en collaborant avec les éditeurs indépendants canadiens pour déterminer comment et à quelles étapes du flux de production modifier leurs pratiques actuelles, afin de produire du contenu accessible à des clientèles aux prises avec des handicaps et déficiences sensorielles et physiques, rendant contraignant voir impossible la lecture.

Un rapport présentant les résultats de ce projet sera offert à la fin de ce projet.

Pour en savoir plus sur ce projet, vous pouvez consulter Astrid Hedou, agente de développement numérique pour l’ANEL.

Ce projet est rendu possible grâce au financement du Fonds du livre du Canada.

Ressources et liens pratiques