19060E52-5E89-4EDD-9324-B59C02835F34Groupico-homeico-menu

L’ANEL salue l’investissement de 50 M$ pour le livre et la culture québécoise à l’école

  • ANEL
  • Communiqué
23 novembre 2021

Montréal, le 23 novembre 2021 – Un investissement de 50 M$ pour accroître l’accès aux œuvres littéraires et culturelles québécoises dans le milieu scolaire a été annoncé hier par le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy. Si 10 M$ par année sur cinq ans demeurent modestes pour offrir une place grandissante à notre culture et notre littérature à l’école, il s’agit néanmoins d’un engagement qui réjouit l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL).

« Une meilleure collaboration entre la culture et l’éducation, deux secteurs-clés de notre société, est essentielle. L’ANEL ne manque aucune occasion de rappeler que l’éducation passe par un meilleur accès au livre et à la culture, et un enseignement plus soutenu des œuvres de nos auteurs et de nos autrices, a affirmé Arnaud Foulon, président de l’ANEL. Les éditeurs et éditrices ne peuvent que saluer les initiatives lancées par le gouvernement du Québec notamment la bonification des cachets des auteurs et autrices, attendue depuis longtemps, et l’intégration du livre numérique à l’école avec l’annonce officielle de Biblius. »

Une bonification attendue des cachets pour les créatrices et les créateurs
Soutenir les créatrices et les créateurs est au cœur du travail de toutes les maisons d’édition, de sorte que, plus que toute autre mesure, l’ANEL applaudit la bonification de la rémunération octroyée aux autrices et aux auteurs qui participent au programme La Culture à l’école. Une excellente nouvelle qui vient souligner la contribution essentielle des créatrices et des créateurs dans le rapport à la lecture et à la création des jeunes.

La plateforme Biblius : des livres numériques à l’école
L’annonce concernant la plateforme Biblius constitue une étape importante pour l’ANEL et ses membres. Depuis plusieurs mois déjà, les éditrices et les éditeurs s’investissent dans cette plateforme de prêt numérique en milieu scolaire. Le modèle en place propose 400 titres dans la collection partagée, accessible à toutes les écoles, et la collection locale développée par chaque service scolaire. L’ANEL espère que les investissements du gouvernement deviennent pérennes afin de voir l’offre québécoise de livres numériques prendre de l’ampleur dans les écoles, selon un modèle qui respecte le droit d’auteur. De plus, espérons que Biblius sera bientôt adoptée par grand nombre d’enseignantes et d’enseignants du Québec.

Les bibliothécaires scolaires : des passeurs culturels incontournables
Passeurs culturels incontournables des établissements scolaires, les bibliothécaires jouent un rôle de premier plan dans la mise en contact du personnel enseignant et des élèves avec la lecture et le livre d’ici. Ainsi, l’ANEL tient également à saluer l’octroi de sommes pour l’embauche de bibliothécaires scolaires et réitère l’importance de voir chaque école du Québec dotée d’une bibliothèque scolaire bien fournie de livres québécois.

L’innovation
Le partenariat avec Télé-Québec pour la réalisation du projet Les créateursapparaît fort porteur pour encourager les jeunes à mettre à profit leurs talents en écriture ou en d’autres domaines artistiques. Certains participants pourraient se découvrir une vocation d’écrivain!

À propos de l’ANEL
L’ANEL regroupe plus de 110 maisons d’édition de langue française au Québec et au Canada. Sa mission est de soutenir la croissance de l’industrie de l’édition et d’assurer le rayonnement du livre québécois et franco-canadien à l’échelle nationale et internationale. Les maisons d’édition membres de l’Association publient divers types d’ouvrages, du roman au manuel scolaire en passant par l’essai et le livre jeunesse. Ces maisons sont situées au Québec, en Ontario, au Manitoba et au Nouveau-Brunswick.

– 30 –

Source :
Audrey Perreault | Responsable des communications
aperreault@anel.qc.ca| 514-808-5441