19060E52-5E89-4EDD-9324-B59C02835F34Groupico-homeico-menu

Gouvernement du Québec : L’ANEL salue les nominations de Jean-François Roberge à l’Éducation et de Nathalie Roy à la Culture

  • ANEL
  • Communiqué
18 octobre 2018

Montréal, le 18 octobre 2018 – L’Association nationale des éditeurs de livres accueille fort favorablement les nominations de monsieur Jean-François Roberge à titre de ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur et de madame Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française. « En confiant ces deux ministères névralgiques pour les éditeurs et les gens du livre d’ici à deux élus aguerris comme monsieur Roberge et madame Roy, le premier ministre François Legault renoue avec la tradition québécoise de prioriser culture et éducation. L’ANEL souhaite que ces deux ministres puissent à ce chapitre mettre en action les plans déjà annoncés par le précédent gouvernement », a déclaré le président de l’ANEL, monsieur Arnaud Foulon.

Rappelons que l’ANEL a depuis longtemps invité les précédents ministres québécois titulaires de la Culture et de l’Éducation à faire en sorte que notre littérature et les livres édités ici entrent massivement dans nos salles de cours et dans le réseau des bibliothèques scolaires et municipales. Avant la dernière élection, cet arrimage semblait dans les plans du gouvernement, les ministres Roberge et Roy ont donc la voie toute tracée pour travailler ensemble à offrir à nos écrivaines et écrivains la place qui leur revient à l’école.

Par ailleurs, l’ANEL et ses membres ont toujours collaboré étroitement avec les représentants de ces deux ministères. Les rencontres officialisées entre les éditeurs scolaires membres de l’ANEL et leurs collègues du ministère de l’Éducation remontent à plus de deux décennies. Les éditeurs de manuels scolaires ont toujours été des collaborateurs précieux au succès de notre système scolaire et de nos élèves et étudiants. Par sa formation d’enseignant, nul doute que le ministre Roberge sera conscient de l’importance de cette collaboration.

Au chapitre de la culture et du livre, l’ANEL entend appuyer la nouvelle ministre dans des chantiers aussi exigeants que la révision de la loi 51, collaborer étroitement à la révision de la Loi sur le statut de l’artiste et de la Loi de la SODEC. Enfin, elle contribuera à toutes les actions qui viseront à sortir le Québec de sa léthargie en matière de littératie. La ministre Roy peut déjà compter sur l’entière collaboration de l’ANEL.

Au sujet de l’ANEL

Créée en 1992 et regroupant une centaine de maisons d’édition littéraire, culturelle, générale et scolaire de langue française, l’Association nationale des éditeurs de livres encourage le développement d’une édition nationale et favorise sa promotion et sa diffusion. Elle prône la liberté d’expression, le respect du droit d’auteur et l’accès universel au livre comme soutien à la connaissance et outil d’apprentissage. L’ANEL est l’organisme de représentation de l’édition de langue française dans le milieu culturel et auprès des instances politiques.