19060E52-5E89-4EDD-9324-B59C02835F34Groupico-homeico-menu

Les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général pour 2019!

  • Nouvelles
2 octobre 2019

Le Conseil des arts du Canada a dévoilé les finalistes des Prix littéraires du Gouverneur général pour 2019!

Félicitations à tous les finalistes et, particulièrement aux membres de l’ANEL qui figurent en très grand nombre dans cette prestigieuse liste :

Catégorie « Romans et nouvelles »

La Minotaure, Mariève Maréchale, Éditions Triptyque
Le drap blanc, Céline Huyghebaert, Le Quartanier
Maisons fauves, Éléonore Goldberg, Éditions Triptyque
Mina parmi les ombres, Edem Awumey, Les Éditions du Boréal

Catégorie « Poésie »
Fastes, Chloé Savoie-Bernard, L’Hexagone
La cuisine mortuaire, Louise Marois, Éditions Triptyque
Le tendon et l’os, Anne-Marie Desmeules, L’Hexagone
Portage, Louis-Thomas Plamondon, La Peuplade

Catégorie « Théâtre »
ColoniséEs, Annick Lefebvre, Dramaturges éditeur
Et si un soir, Lisa L’Heureux, Prise de parole
Havre, Mishka Lavigne, Les Éditions de l’Interligne
La nuit du 4 au 5, Rachel Graton, Dramaturges éditeurs
La vie utile précédé de Errance et tremblements, Evelyne de la Chenelière, Les Herbes rouges

Catégorie « Essais »
Cartographie des vivants, Sarah Brunet Dragon, Les Éditions du Noroît
La prose d’Alain Grandbois, Patrick Moreau, Nota bene
La Société des grands fonds, Daniel Canty, La Peuplade
Le droit du plus fort, Anne-Marie Voisard, Éditions Écosociété

Catégorie « Littérature jeunesse – texte »
Dans le cœur de Florence, Lucie Bergeron, Soulières éditeur
Mon cœur après la pluie, Pierre Labrie, Soulières éditeur
Où est ma maison?, Édith Bourget, Les éditions du soleil de minuit

Catégorie « Littérature jeunesse – livres illustrés »
Contacts, Mélanie Leclerc, Mécanique générale
Jack et le temps perdu, Stéphanie Lapointe et Delphie Côté-Lacroix, Les Éditions XYZ
L’escapade de Paolo, Lucie Papineau et Lucie Crovatto, Les Éditions de la Bagnole
Laurent, c’est moi!, Stéphanie Deslauriers et Geneviève Desprès, Fonfon
Le pelleteur de nuages, Simon Boulerice et Josée Bisaillon, la courte échelle

Catégorie « Traduction »
L’animal langage. La compétence linguistique humaine, Charles Taylor, Éditions du Boréal, traduit par Nicolas Calvé
Le Yiddish à l’usage des pirates, Gary Barwin, Éditions du Boréal, traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné
Nous qui n’étions rien, Madeleine Thien, Éditions Alto, traduit par Catherine Leroux
Onze jours en septembre, Kathleen Winter, Les Éditions du Boréal, traduit par Sophie Voillot
Pilleurs de rêves, Cherie Dimaline, Les Éditions du Boréal, traduit par Madeleine Stratford

Pour la liste complète