19060E52-5E89-4EDD-9324-B59C02835F34Groupico-homeico-menu

Élections Canada 2019 : l’industrie du livre interroge les partis sur leur politique culturelle

  • ANEL
  • Communiqué
16 octobre 2019

L’industrie du livre s’invite dans le débat électoral… faute d’y avoir été invitée.

Le 18 septembre dernier se tenait à Montréal le Grand débat pour la culture et les médias, organisé par Culture Montréal et des universités et rassemblant des candidates et candidats des partis libéral, conservateur, néo-démocrate, vert et bloquiste. Le secteur du livre n’a pas été convié à ce débat, bien qu’il représente l’une des principales industries culturelles au pays avec un chiffre d’affaires annuel de plus de deux milliards $, des milliers de nouveaux titres chaque année et une contribution incontestable à la diplomatie culturelle — le Canada sera le pays à l’honneur de la foire internationale du livre de Francfort en Allemagne en 2020, la plus importante au monde.

En réaction, cinq associations professionnelles du secteur du livre, représentant les écrivains (UNEQ), les éditeurs (ANEL), les distributeurs (ADELF) et les libraires (ALQ, Coopsco), ont rédigé un questionnaire à l’attention des cinq principaux partis politiques actuellement en campagne électorale. Ce questionnaire fait état des principales préoccupations de l’industrie du livre de langue française au Canada.

Les réponses de presque tous les partis sont disponibles dans leur intégralité sur les sites web des cinq associations professionnelles du secteur du livre. Le Parti conservateur du Canada n’a pas souhaité répondre, ce que nous regrettons.

 

Les réponses des partis

Téléchargez les réponses complètes des partis politiques aux questions des cinq associations professionnelles du secteur du livre (format PDF) :

Lire le communiqué